earth02.gif

 

Eveil citoyen

 

 

 

Accueil

 

Trajectoires

 

 

 

Trajectoires 
Pistes 
Sites 
Livres 
Films 
Adresses 
Contact 

 

 

 

 

 

Jean-Marcel Guillon, ouverture d'un hôpital
à Saigon 

[Précédent][Parent][Suivant]

"Il y a des idées qui ne s'arrêtent pas en chemin. Jean-Marcel Guillon s'est pris d'une idée folle en 1996 : construire le premier hôpital privé de Saigon (Hô Chi Minh-Ville) piloté par des médecins francophones qui viendraient chacun quinze jours par an soigner les malades avec le personnel local. Il a défendu cinq ans durant son projet, qui prendra corps le 20 janvier. Ce jour-là, l'établissement ouvrira ses portes avec 100 lits disponibles pour soigner 10 000 patients par an dans 21 spécialités médicales.

Cette "folie" a germé dans la tête de médecins révoltés par l'état des hôpitaux des pays pauvres. Le genre d'endroit où naissent plus de 120 bébés par jour jusque dans les couloirs. Jean-Marcel Guillon, pneumologue de formation, s'est joint au projet après avoir pratiqué en France et bourlingué dans les hôpitaux du Proche-Orient. Il parlait anglais, était célibataire et le plus mobile des dix fondateurs. Loin des diagnostics habituels de pneumo-thorax, il lui a fallu apprendre, entre deux avions pour Washington et Manille, à convaincre les messieurs de la Banque mondiale, du Club de Paris, ou des banques de développement. Souvent, ils l'ont fait revenir pour préciser les termes du projet. Jusqu'au début 2001, quand les dix actionnaires obtiennent un chèque de 26 millions de dollars. La récompense d'un système unique de fonctionnement entre plus de 400 praticiens actionnaires qui avait déjà permis de récolter plus de 10 millions de dollars grâce aux 25 000 dollars investis par chaque personne.

Après un court passage à Paris pour présenter le projet et récolter les derniers fonds, Guillon est aujourd'hui à Saigon. Le directeur du Franco-Vietnamese Hospital s'attelle aux derniers travaux d'Hercule avant l'inauguration : trouver un serveur informatique, installer le téléphone. Lors de son dernier séjour parisien, il a appris que les médecins français étaient en grève il y a peu. "Ils ont raison, il faut se battre, ici ou là-bas.""

Article d'Arnaud Sagnard intitulé "Course de fonds pour un hôpital à Saigon" paru dans le journal "20 minutes" du 03/12/02

Pour plus d'informations : www.fvhospital.com

Notre commentaire : voici un bel exemple d'altruisme et de générosité qui montre les montagnes, que la conviction et le dynamisme peuvent déplacer !

Ajouté le 18/02/04
 

[Précédent][Parent][Suivant]

 

 

 

 

 

 

 


www.eveilcitoyen.org